Toulouse, comment bien choisir son diagnostiqueur immobilier ?

Toulouse, comment bien choisir son diagnostiqueur immobilier ?

L’importance du diagnostic immobilier

Établir un dossier de diagnostic technique (DDT), est obligatoire pour toute vente ou location d’un bien immobilier. Ce rapport contient tous les diagnostics immobilier obligatoires et a pour vocation à informer et protéger un futur locataire ou acquéreur. Le DDT sert donc à mettre en évidence les éléments pouvant avoir un impact sur la santé ou la sécurité des futurs occupants.

Aussi, le rapport de diagnostic fourni des informations sur la performance énergétique du bien. En ce contexte de transition énergétique, ce type d’informations se révèle primordiale lors d’une transaction immobilière. D’autant plus lorsqu’on connait les objectifs de la Loi Climat pour le secteur immobilier.
Pour rappel, à partir du 1er janvier 2025, les logements avec l’étiquette G ne pourront plus être mis en location et à partir du 1er janvier 2028 les logements avec l’étiquette F ne pourront plus également être mis en location, et à partir de 2032 pour les logements classés E.

Il existe 8 diagnostics obligatoires pour la vente, ces diagnostics peuvent varier en fonction de l’année de construction du bien ou sa localisation :

(photo-blog-toulouse-tableau-diagnostics-vente)

Pour une location, les diagnostics sont sensiblement les mêmes.

(photo-blog-toulouse-tableau-diagnostics-location)

Le rôle du diagnostiqueur

Vous l’aurez compris, le diagnostiqueur immobilier est de ce fait le professionnel qui établit le DDT.

Il vérifiera les installations (électrique et de gaz) de votre logement, déclarera si votre logement est positif ou non à l’amiante ou au plomb, déterminera la présence ou non de parasites (termites et mérules), établira un métrage Carrez et vous attribuera une note énergétique en fonction de votre consommation. Il établira également un État des risques et pollutions qui renseignera sur les risques naturels et technologiques de la zone du bien.

Grâce au dossier de diagnostics techniques, le propriétaire pourra savoir s’il a des rénovations ou des travaux à faire avant vente. Le rapport permet aussi une certaine transparence entre le vendeur et l’acquéreur et permet de limiter les vices cachés.

Si vous avez soif d’en apprendre plus sur les différents diagnostics immobiliers obligatoires, nous vous invitons à visiter notre blog.

Nous avons un article dédié pour chaque diagnostic !

(photo-article-blog-toulouse-diagnostiqueur-gros-plan)

Sur quels critères choisir au mieux son diagnostiqueur ?

Plusieurs critères sont à vérifier lors du choix du diagnostiqueur. En effet, tout diagnostiqueur doit pouvoir fournir un document en cours de validité attestant de ses certifications pour chaque diagnostic.  Ces certifications sont délivrées par la COFRAC et sont à renouveler tous les ans.

Il est par ailleurs obligatoire pour le diagnostiqueur de présenter son assurance de responsabilité civile. C’est un document qui prouve que le diagnostiqueur est bien couvert s'il venait à causer des dommages sur le bien du client.  Comme pour les certifications, le professionnel doit joindre son attestation à la fin du dossier de diagnostics.
Aussi, en cas de diagnostic établis par un diagnostiqueur non certifié, les sanctions visant le propriétaire peuvent aller jusqu’à 1500 € d’amende.

Nous vous conseillons de faire attention au facteur temps. Lors d’une transaction immobilière, les délais peuvent être serrés. C’est pourquoi les délais d’intervention et les délais d’édition des rapports sont à prendre en compte. En général, le Dossier de diagnostic technique est envoyé dans les jours suivants l’intervention (48-72h). Les disponibilités des diagnostiqueurs peuvent en revanche dépendre de la demande du marché, de la localisation du bien ou encore du type de bien à diagnostiquer.

Enfin, les tarifs peuvent être variables et un diagnostic n’aura peut-être pas le même prix sur deux biens différents. En effet, les prix des diagnostics sont en général fixés en fonction du type et de la taille du bien, du nombre de diagnostics à effectuer, des spécificités des diagnostics (par exemple l’analyse de prélèvement pour confirmer la présence d’amiante).

Les parties annexes du bien à diagnostiquer peuvent aussi engendrer des frais supplémentaires (par exemple : les chambres de bonnes, caves, dépendance, grange, etc.)

Trouver son diagnostiqueur à Toulouse  

Le marché immobilier Toulousain semble ne pas obéir aux règles du marché national. Alors que dans les autres villes le marché parais stagner, on observe à Toulouse une forte augmentation de la demande se traduisant par une augmentation des prix du m² dans la ville rose (environ 5% en plus comparé à décembre 2021).

Avec cette demande croissante, les propriétaires se doivent de faire établir des diagnostics par quelqu’un de fiable afin de maximiser leur chance de vendre.

Il faut donc être vigilant lorsqu’on veut choisir le professionnel qui va établir les diagnostics. Mais avant tout, comment trouver son diagnostiqueur immobilier ?
Il existe différent statut de diagnostiqueur. Il existe des agences, des franchises, mais aussi des diagnostiqueurs indépendants. À Toulouse par exemple, on compte plus de 150 diagnostiqueurs différents. Votre agence immobilière peut vous orienter lors de votre choix. Vous pouvez également passer par internet pour chercher votre diagnostiqueur.

C’est là que toolimo entre en jeux. Fort d’un réseau de 200 diagnostiqueurs, notre outil est un atout lors de ce choix. Nous pourrons vous mettre en relation avec notre réseau de diagnostiqueurs certifiés opérant sur Toulouse et nous prenons en charge tout le côté administratif.  

Pour les vendeurs comme pour les diagnostiqueurs, toolimo c’est un outil qui vous fera gagner du temps.

Alors n’hésitez pas et créer gratuitement votre devis !

C’est facile et ça ne vous prendre pas plus de 5 minutes.