Le diagnostic termites à Bordeaux, pourquoi est-il indispensable ?

Le diagnostic termites à Bordeaux, pourquoi est-il indispensable ?

Le diagnostic termites permet de repérer la présence de termites dans et aux alentours d’un bien immobilier. Régi par des arrêtés préfectoraux, il est essentiel pour le vendeur ou le bailleur. Un termite est un insecte qui se nourrit de tous types de bois, détruisant ainsi les charpentes, poutres, etc dans nos logements.

Il est obligatoire, en fonction de la localisation du bien, pour la vente d’une maison ou d’un appartement. En cas de présence de termites, une déclaration doit être adressée à la mairie et des travaux peuvent être obligatoires. Ce diagnostic est valable pendant six mois renouvelable.

Quelles sont les zones à risques et pourquoi Bordeaux ?

Que dit l'arrêté préfectoral

Depuis la publication officielle de l’arrêté du 12 février 2001,”Institution d'une zone de surveillance et de lutte contre les termites dans le département de la Gironde” lors de la vente d’un bien bâti, la réalisation d’un état parasitaire doit être obligatoirement effectué afin de détecter la présence d’insectes xylophages.

Si l’état parasitaire confirme la présence de termites, le syndic de propriété ou le propriétaire se doit de faire des travaux d’éradication. Ces travaux doivent être faits dans un délai fixé par la mairie.

ATTENTION : Le professionnel s’occupant des travaux d’éradication doit être différent de celui ayant effectué les diagnostics.

Si les parasites sont détectés lors de la destruction totale ou partielle du bâtiment, cet arrêté impose l’incinération sur place des bois et matériaux contaminés ou le traitement avant tout transport si l’incinération sur place n’est pas réalisable.

Le traitement ou l’incinération des matériaux infestés devra être déclarée par le professionnel ayant effectué l’opération. Cette déclaration servira à attester que l’incinération ou le traitement des matériaux a été effectué pour empêcher la dispersion des termites. Cette déclaration doit être envoyée dans le mois suivant l’opération contre les termites.

(photo-article-blog-termites-à-bordeaux)


Quelles sont les zones les plus infectées ?

Les zones les plus infectées sont celles les plus proches et entourant le bassin d’Arcachon ainsi que Bordeaux.

Les termites abondent dans les zones chaudes ou humides où ils deviennent un véritable fléau dans les endroits habités, détruisant les constructions. Ces insectes préfèrent s’installer à proximité d’une source d’humidité, mais ils peuvent néanmoins proliférer sur des bois très secs, d’où l’importante présence en Gironde. La région étant une zone basée et développée sur d’anciens marécages et eaux stagnantes.  




(source : https://termite.com.fr/rechercher/carte-departementale-des-infestations/ Observatoire national des termites )

Pourquoi Bordeaux est une zone à risque ?

La Gironde, comme les autres départements de l'Aquitaine, fait partie des territoires les plus touchés par les termites.

"Le climat - doux, tempéré et humide - est idéal pour le développement de ces insectes, explique Jacques Volland, directeur du service communal d'hygiène et de santé de Bordeaux. La région possède également un massif forestier très important, véritable garde-manger pour les termites."

Le service communal d'hygiène estime qu'une habitation sur quatre dans l'agglomération bordelaise est touchée. En règle générale, les résidents découvrent le problème à temps : une plinthe s'effrite au passage d'un aspirateur, des traces bizarres apparaissent derrière un papier peint clair, un pied de chaise s'enfonce dans le parquet.

Les termites, qu'est-ce que c'est exactement ?

Les différentes espèces de termites en France

Semblables aux abeilles ou aux fourmis, les termites sont des insectes sociaux qui vivent en colonies. Ces colonies sont divisées trois types de termites : les ouvriers, les soldats, les reproducteurs.
Les termites se nourrissent principalement de cellulose, une molécule organique qui se trouve dans des matériaux comme le bois, le carton ou le papier. Ce sont les termites ouvriers qui sont responsables de l’approvisionnement en nourriture de la colonie. C'est donc de celles-ci qu’il faut se méfier.

Il existe six espèces de termites différentes en France Métropolitaine, cinq espèces de termites dits “souterrains” et une espèce de termites dit “de bois sec”.

  • Les termites souterrains : Ils appartiennent à l’espèce des Reticulitermes, ils vivent et se développent dans le sol et remontent dans les bois où ils se nourrissent. Toutes les espèces de type Reticulitermes sont susceptibles de s’attaquer à des bâtiments. À cause de l’activité humaine, cette espèce s’est répandue bien au-delà de son espace de répartition naturelle.  On peut même observer, dans le Sud de la France, une certaine cohabitation entre plusieurs sous-espèces.
  • Les termites “de bois sec” : Une seule espèce de ce type réside en France. Elle appartient à l’espèce des Kalotermes. Cette espèce à pour particularité de se nicher directement dans le bois qu’ils consomment.
  • Où peut-on détecter les termites ?

Comme dit précédemment, les termites s'attaquent à tous matériaux contenant de la cellulose. Principalement attirés par le bois, les termites peuvent également ronger du tissu, du papier ou du carton.
En général, ces parasites se nichent dans des endroits sombres et humides. C’est pour ça que, bien que difficile à repérer à l’œil nu, nous vous conseillons de toujours examiner les lieux suivants :

  • Le jardin et les différentes souches, branches mortes et tas de bois qu’on peut y trouver
  • Les meubles en bois
  • Les plaintes et parquets
  • Les caves et sous-sols, surtout s’ils contiennent des boiseries
  • La charpente

(photo-article-blog-bordeaux-termites-vieux-bois)


Que faire en cas d’infestation de termites ?

La Loi n° 99-471 du 8 juin 1999,”tendant à protéger les acquéreurs et propriétaires d'immeubles contre les termites et autres insectes xylophages” exige que dès lors que des termites sont détectés dans une habitation ou sur un terrain, le propriétaire doit avertir la mairie.

Cette déclaration doit impérativement être envoyée en recommandé avec accusé de réception. Dans cette déclaration, le propriétaire devra indiquer son identité, son adresse et joindre une preuve de la présence d'insectes xylophages (photos, vidéos, diagnostic d’état parasitaire provenant d’un professionnel). Si cette déclaration n’est pas faite, le propriétaire risque une amende de 450 €.

Si vous habitez une zone infestée de termites, votre mairie se réserve le droit de vous imposer de traiter régulièrement votre logement contre les termites par mesure de précaution. Ce traitement doit avoir lieu dans les six mois suivant l'arrêté de la mairie, et vous devez pouvoir fournir une attestation d'intervention d'éradication auprès de professionnels spécialisés. En cas de non-respect de cet ordre, vous risquez une amende de 1500 €.

Comment s’en prévenir ?

Au moment de la construction d’un logement, il existe deux types de protection applicable de manière préventive :

  1. La Barrière physique :  On place une protection en plastique traitée sous les fondations afin d’empêcher tout termite souterraines de traverser ou d'atteindre d'éventuelles fissures.
  2. La Barrière chimique : On infiltre un produit chimique dans le béton des fondations. Ce produit à pour but de repousser les termites ou d'éliminer tous les insectes déjà présents. Les produits utilisés sont réglementés et approuvés sans danger pour l’Homme ou les animaux de compagnies.

Détecter la présence de termites

Qui est habilité à effectuer un diagnostic termites ?

Le diagnostic termites et état parasitaires doit être réalisé par un diagnostiqueur immobilier professionnel et certifié. Vous pouvez trouver les certifications du diagnostiqueur à la fin du rapport de diagnostic.

Le vendeur peut se voir sanctionner d’une amende de 1500 € s'il présente un diagnostic établi par un professionnel non certifié.
De plus, en cas de d’absence de ce rapport ou de fausses informations, le vendeur peut se voir puni d’une amende de 300 000 € et une peine de deux ans de prison par La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).

(photo-article-blog-bordeaux-termites-charpente)

Comment se déroule le diagnostic termites ?

Le diagnostic termites est une analyse physique qui vise à détecter la présence de termites dans un bâtiment. L'étude porte sur le logement concerné et tout autre bâtiment localisé dans un rayon de 10 m.
Une fois sur place, le technicien certifié va vérifier tous les endroits où il est possible de vérifier les parties en bois de l’habitation. Il peut être amené à poinçonner le bois afin de découvrir d'éventuelles galeries ou de la poussière pouvant faire penser que le bois a été creusé.

Situé à Bordeaux, toolimo c’est la solution pour tous vos diagnostics termites.

Vous souhaitez en savoir plus sur le diagnostic termites ? N’hésitez pas à lire cet article !