Le diagnostic plomb dans l'eau

Le diagnostic plomb dans l'eau

Ce diagnostic permet de détecter la présence du plomb dans l’eau du robinet d’un logement et non dans les canalisations.

Il n’est pas obligatoire, mais il permet de veiller à la bonne santé des habitants de votre logement.

Le diagnostic plomb permet de protéger les personnes fragiles à l’exposition du plomb, comme les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées.

Depuis 2013, le seuil autorisé dans le plomb a été diminué à 10µg/L contre 25 auparavant selon les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Pourquoi réaliser ce diagnostic ?

Le CREP (contrat de risque d’exposition au plomb) permet de voir la présence ou non de plomb dans les peintures d’un logement.

En plus de sa présence dans les peintures, on le retrouve parfois dans l’eau de votre logement. Quand l’eau coule dans la tuyauterie liée au bien et y reste trop longtemps elle dissout le plomb et se charge de ce métal.

Ce diagnostic s’adresse aux propriétaires bailleurs ainsi qu’aux vendeurs et aux ERP (établissement recevant du public).

Ce n’est pas un diagnostic obligatoire, mais si la présence de plomb est détectée, le propriétaire ou son représentant est responsable de mise en danger d’autrui.

Quels sont les dangers de la présence de plomb dans l’eau ?

La principale source de présence de plomb dans l’eau provient des soudures et brasures dans les canalisations en cuivre. Il concerne principalement les immeubles construits avant 1955. Lorsque l’eau stagne trop, sa charge en plomb est trop importante.

Cela cause des effets grave et toxiques sur les organes et le système nerveux, notamment chez les personnes fragiles.

Il peut surtout provoquer la maladie du Saturnisme. Pour rappel, le Saturnisme est une maladie causée par la présence excessive de plomb dans l’organisme. Lorsque le plomb pénètre dans votre corps, il envahie le système respiratoire et digestif.

Grâce au diagnostic de plomb dans l’eau et au CERP, le nombre d’enfants atteint de Saturnisme a été divisé par 20 ces 15 dernières années.

Qui réalise de diagnostic ?

Il n’y a aucune obligation, mais il est préférable de faire appel à un diagnostiqueur certifié pour constituer l’analyse du plomb dans l’eau.

Mais il existe une méthodologie précise à respecter afin de réaliser le prélèvement. Il vaut mieux faire appel à un diagnostiqueur ayant une plus grande connaissance du domaine et ses résultats ne seront pas remis en cause.

Comment se déroule le diagnostic plomb dans l’eau ?

Dans un premier temps, le diagnostiqueur effectue un repérage des canalisations en plomb sur tous les réseaux d’eau froide.

Dans un second temps, il prépare les prélèvements :

  • soit un prélèvement au premier jet, soit un prélèvement après écoulement
  • un prélèvement après quelques minutes de stagnation dans les points stratégiques

Les prélèvements sont conservés au froid puis donnés à un laboratoire certifié par la COFRAC qui définit ensuite la teneur en plomb.

Le rapport doit être remis au propriétaire ou au gestionnaire.

Il comprend :

  • une cartographie des canalisations
  • le potentiel de dissolution de plomb dans l’eau
  • les facteurs internes pouvant favoriser la teneur en plomb
  • le résultat de teneur en plomb

Le coût moyen de ce diagnostic est de 50 € à 80 €.

Concernant sa validité, il n’en a pas, il est à refaire si des travaux d’amélioration ont été opérés !

Si le diagnostic est positif ?

Si la teneur de plomb dépasse les 10µg/L il existe des solutions préventives ou correctives.

Les canalisations peuvent être remplacées par du PVC ou bien du cuivre, un filtrage de l’eau peut parfois suffire.

Si le propriétaire ne réalise pas ce diagnostic et qu’une forte quantité de plomb est détectée, il encourt une peine d’emprisonnement d’un an et 15000 € d’amende pour la mise en danger des occupants de son logement.